Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sherlock Holmes 2 : Jeu d'ombres

Publié le par Lady Chester

Sherlock-Holmes---Jeu-d-ombres.jpgRésumé du film Sherlock Holmes 2 : Jeu d'ombres : Sherlock Holmes a toujours été réputé pour être l'homme à l'esprit le plus affûté de son époque. Jusqu'au jour où le redoutable professeur James Moriarty, criminel d'une puissance intellectuelle comparable à celle du célèbre détective, fait son entrée en scène… Il a même sans doute un net avantage sur Holmes car il met non seulement son intelligence au service de noirs desseins, mais il est totalement dépourvu de sens moral. Partout dans le monde, la presse s'enflamme : on apprend ainsi qu'en Inde un magnat du coton est ruiné par un scandale, ou qu'en Chine un trafiquant d'opium est décédé, en apparence, d'une overdose, ou encore que des attentats se sont produits à Strasbourg et à Vienne et qu'aux Etats-Unis, un baron de l'acier vient de mourir…

 

Face à l'engouement généré par le premier Sherlock Holmes de Guy Ritchie, Warner Bros a aussitôt démarré une suite en réitérant l’aventure avec le réalisateur Guy Ritchie et le Sherlock Holmes de cette franchise : Robert Downey Jr.

Dans ce volet, Sherlock Holmes 2 : Jeu d'ombres, les scénaristes Kieran et Michele Mulroney ont voulu rendre hommage à Sir Arthur Conan Doyle en respectant le plus fidèlement possible ses tournures stylistiques. Les dialogues sont d’autant plus forts avec les longs monologues et les longues explications de Sherlock Holmes, interprété somptueusement par l’acteur Robert Downey Jr Son phrasé et son jeu excelle durant tout le film, on se demande même si un autre acteur portant les habits du détective anglais le plus célèbre au monde n’aurait pas gâché la substance du film.

Avec des si on peut faire un monde, alors apprécions déjà ce volet à l’humour so british et aux actions so american sur un décor très français !

Le décor est planté !

En effet, le cœur de l’intrigue se déroule à Paris…à l’écran ! Dans les secrets de tournage, Le Richmond Park de Londres a servi de décor pour le campement tzigane où Holmes (Robert Downey Jr) et Watson (Jude Law) localisent Sim (Noomi Rapace). Un café parisien, à l’ombre de la Tour Eiffel (édifice révolutionnaire à l’époque), a également été spécialement construit pour les besoins du film aux abords d'Hampton Court et son palace royal. Enfin, le quartier londonien de Greenwich a lui aussi abrité des scènes d’extérieurs censées se dérouler cette fois-ci autour de l’Opéra de Paris.

Mais la fameuse scène d’ouverture du film à Strasbourg a bel et bien été tournée dans la capitale alsacienne et même que je connais des gens qui y ont assistés, si si ! Du mercredi 2 au vendredi 4 février 2011, la ville de Strasbourg a été mise à contribution pour le tournage de la scène de l'attentat, devant la célèbre cathédrale. Le "maquillage" de la ville (pour lui donner un "aspect 1891") a pris deux semaines, et des enseignes en langue allemande ont été ajoutées aux magasins, car l'Alsace était alors dans l'Empire allemand. Environ 220 comédiens et techniciens, 250 figurants et de nombreux chevaux ont participé à cette séquence de quelques minutes seulement à l'écran. Une cinquantaine de techniciens et d'artisans ont été embauchés pendant ce mois de préparation, et pour le tournage. Cette scène a coûté près d’un millions d’euro, ouch le porte-monnaie !

Très belle scène d’ouverture d’ailleurs ! A contrario du 1er volet où l’intrigue prend un peu son temps à décoller, nous sommes tout de suite aspirés par le florilège d’actions, moins de recherches à la mode « Les Experts à Londres » mais plus d’intrigues et d’enchainements à la Hollywood avec un bon gros méchant comme on les aime en la personne du Professeur Moriarty (Jared Harris), un nom qui fait froid dans le dos. Ce méchant de légende est à la hauteur intellectuellement parlant du détective le plus célèbre dans le monde et dénué de toute émotion ! Ce sociopathe est le premier "super-méchant" de la littérature moderne.

Une B.O. signée Zimmer

Le célèbre compositeur allemand Hans Zimmer (La Ligne rouge, Gladiator, Inception), qui avait signé la bande originale du premier opus, est de retour avec Sherlock Holmes 2 : Jeu d'ombres. En plus de reprendre le thème d'origine, le compositeur a écrit une nouvelle musique pour le personnage de Moriarty, tout en souhaitant rendre hommage à la culture tzigane de Sim (Noomi Rapace). Il s’est ainsi rendu dans des campements de gitans en Slovaquie, où il a été frappé par le sens musical aigu de ces gens.

Avec toute cette argumentation ce film ne peut que plaire au grand public, il m’a plu d’ailleurs !

Et ce n’est pas pour rien que Guy Ritchie, a annoncé, avant même la sortie en salles de ce deuxième opus, que Drew Pearce, scénariste d’Iron Man 3, avait déjà signé pour l'écriture de Sherlock Holmes 3.

Alors Monsieur ex-Madonna, encore plus fort que Sherlock ?


Commenter cet article