Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Resident Evil: Afterlife

Publié le par Lady Chester

resident-evil-afterlife-3d.jpgSynopsis


Cinq ans après l’infection de la Ruche et l’apocalypse de Raccoon City, deux ans après la destruction du laboratoire sous terre de Las Vegas, Alice (Milla Jovovich) continue sa lutte contre Umbrella Corporation. Elle poursuit son voyage à la recherche de survivants et d’un lieu sûr où les mener.
Alice retrouvera Claire Redfield (Ali Larter) et K-mart (Spencer Locke), de vieilles amies inattendues et fera la rencontre de Chris Redfield (Wentworth Miller), le grand frère de Claire. Cette quête mène Alice et ses alliés à Los Angeles où elle fera la rencontre de Luther West (Boris Kodjoe), le leader des survivants de Los Angeles dont Bennett (Kim Coates), Crystal Waters (Kacey Barnfield), Kim Young (Norman Yeung) et Angel Ortiz (Sergio Peris-Mencheta) en font partie. Mais malheureusement, ils ne vont pas tarder à se rendre compte que la ville est infestée par des milliers de morts vivants et autres créatures plus évoluées et plus intelligentes. Alice sera aidée de ses clones, qui ont été fabriqués pour devenir des armes biologiques, ainsi que de ses talons rétractables. Mais cette fois, elle devra affronter un ennemi plus fort, plus rusé, plus agile et rapide : Albert Wesker (Shawn Roberts), le Président dirigeant de Umbrella.


Resident Evil: Afterlife est de nouveau réalisé par Paul W.S.Anderson le réalisateur d’origine du premier Resident Evil. Ce volet  s’inspire des jeux vidéo Resident Evil 5 et Resident Evil: Code Veronica X.


Resident Evil: Afterlife est très bon blockbuster divertissant comme on les aime. Pour ce 4e opus, la saga passe à la 3D. Et pour une fois, l’usage de la 3D n’est pas désagréable (cf Destination finale 4 ou Avatar) car toutes les scènes n’ont pas subi l’abus de 3D qui fait plus mal aux yeux qu’autre chose. D’ailleurs certains apprécieront lorsque l'explosion d'une tête fait gicler du sang sur l'écran... donc sur nos lunettes. Je n’en dirai pas plus sur les effets spéciaux qui en valent le détour…


Dans Resident Evil: Afterlife, on retrouve toujours dans le rôle d’Alice, la belle Milla Jovovich qui joue toujours aussi et nous ravit de sa force physique mais aussi psychologique. D’ailleurs, sa garde-robe s’agrandit, elle est de plus en plus classe dans ses costumes dessinés par ses soins.  


Pour les amateurs du jeu, pas moins de trois personnages apparaissent Chris, Claire et Wesker. Sans compter le final du film qui laisse présager un bon cliffhanger.

Commenter cet article