Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Q.I.": entre porno et philo

Publié le par Lady Chester

serie-qi-copie-1.jpg

Histoire de la série QI : Karine, plus connue sous le pseudonyme de Candice Doll, est en train de devenir une star prometteuse du film X à la française. Un statut dont se sont très bien accommodés ses parents, grâce à la notoriété grandissante de leur fille. Mais suite à un problème de santé, Karine prend du recul sur sa vie, et sent que cette voie qui lui a été toute tracée par son petit ami Franck ne lui convient plus. Elle décide alors, contre l’avis de tous et en cachette, de s’inscrire en philosophie à la Sorbonne.

 

QI est une série française lancée par la chaine Cinémax, disponible sur la box Orange Cinéma Séries.  Dans cette fiction réalisée par Olivier de Plas (“Tel père, Telle fille”), Alysson Paradis (“A l’intérieur”, “Camping 2”) campe le rôle de Karine, alias Candice Doll, étoile montante du porno: à la suite d’un problème de santé, la jeune femme décide de s’inscrire aux cours de philosophie de la Sorbonne.

Ce monde qui la fascine et l’attire, effraie son entourage, bien habitué à profiter d’une manière ou d’une autre de sa notoriété précoce. Cependant, bien décidée à se confronter aux préjugés des uns et des autres, Karine entame une quête vitale : rechercher une liberté qu’elle commence à remettre en question. Sa soif de connaissance et la compréhension des questions philosophiques qu’elle se pose la conduisent rapidement vers l’extase.

Le ravissement psychologique procuré par cette nouvelle occupation l’amènera à ressentir une extase physique.

Dans cette série, qui compte huit épisodes, Alysson Paradis, la sœur de la chanteuse Vanessa, donne la réplique à Frank Maccione (bientôt dans le prochain Asterix au cinéma), Jeanne Savary ( Nestor Burma, Caméra Café) et Alain Dion (la comédie musicale Les Misérables).

QI est passablement osée dans sa démarche mais néanmoins réfléchie. On pourrait classer cette série dans la case interdit au moins de 12 ans, plus pour les textes se référant à la pornographie qu’aux scènes sous-entendues pornographiques.

D’autres séries avaient déjà tenté le coup d’essai d’aborder l’univers du porno comme "Hard" sur Canal+ et "Xanadu" sur Arte.

Quel sens veut-on donner à sa vie ?

A vos claviers !

Commenter cet article