Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les noms de domaine en .xxx disponibles !

Publié le par Lady Chester

nom-de-domaine-xxx.jpgAprès 11ans d'attente, les noms de domaine en .XXX, destinés aux sites à caractère pornographique, sont désormais accessibles à tous, entreprises comme particuliers.

 

Petite révolution dans le monde des noms de domaine Internet : les adresses Web se terminant par .xxx, destinées aux sites à caractère pornographique, sont disponibles à la vente depuis mardi 6 décembre. Elles intéresseront les gestionnaires de sites pornographiques. L'extension .xxx est réclamée depuis 2000 par la société ICM Registry, mais l'Icann s'y est opposée à plusieurs reprises. En 2005, ICM avait même obtenu l'agrément, avant qu'il ne soit invalidé, après de nombreuses critiques émises par des groupes conservateurs et religieux aux Etats-Unis.

A l'époque les conservateurs américains de Family Research Council avait peur de voir les contenus pornographiques «submerger les maisons et la justice à considérer le problème des contenus obscènes comme résolu, et donc à moins le combattre ».

En 2007, un collège de juges américain a toutefois poussé l'organe de régulation des noms de domaines à rouvrir le dossier et le .xxx a finalement été approuvé au début de l'année par l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), organisme basé en Californie chargé des noms de domaine, et figure dans la "racine" d'Internet, au même titre que le .com ou le .net.

 

Les conditions

Le développement du '.xxx' sera surveilléde très près. C'est l'IFFOR (International Foundation for Online Responsibility) qui sera en charge de la régulation du .xxx.  Cet organisme à but non lucratif sera composé d'un représentant de la protection de l'enfance, d'un expert informatique, des défenseurs de la liberté d'expression et des dirigeants de l'industrie du X. 

ICM Registry a aussi présenté certaines garanties. L'entreprise de sécurité informatique McAfee est chargée de la surveillance quotidienne des adresses en .xxx. Avant d'ouvrir les ventes au grand public, les marques, soucieuses de préserver leur image sur Internet, ont eu la possibilité de "bloquer" les adresses en .xxx liées à leur entreprise.

Les enjeux économiques

Un mois après l'annonce de l'ouverture à la vente des noms de domaine, l'ICM (Institute of Commercial Management) précisait qu'environ 600 000 noms de domaines avaient déjà été réservés.

La nouvelle extension divise également l'industrie de la pornographie. En novembre 2010, une coalition d'éditeurs de sites et de films pornographiques américains a déposé plainte. Ces éditeurs accusent l'Icann et ICM Registry de pratiques anti-concurrentielles et monopolistiques. La FSC manifeste son désaccord sur les charges prélevées par l'ICM. Le prix d'un nom de domaine en .xxx avoisine les 70 dollars par an, dont 60 pour l'indexation et le sponsoring de l'adresse. Les webmasters du porno parlent de « tarifs scandaleux ». 

Selon les estimations, 500 000 sites pourraient s'inscrire en 2011. De plus, la pornographie sur Internet génère 3 000 dollars (2 242 euros) de revenus par seconde dans le monde, et le terme "sexe" représente un quart des recherches les plus fréquentes sur la Toile.

Qui a dit que la libéralisation du .xxx n’était qu'une histoire de sexe ?

 

Commenter cet article