Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hommage à Keith Haring

Publié le par Lady Chester

Aujourd’hui, vendredi 4 mai 2012, Google célèbre les 54 ans de la naissance de l'artiste et activiste américain Keith Haring, né le 4 mai 1958. Qui est Keith Harring ?keith_haring-copie-1.png

 

Le moteur de recherche, Google, comme à son habitude,rend hommage aux personnes qui ont laissé une trace sur cette bonne vieille terre : des sciences à la bonne vieille culture populaire. Le doodle de Google célèbre cette fois le dessinateur Keith Haring, né jour il y a 54 ans à Reading en Pennsylvanie aux Etats-Unis et décédé en 1990 à l'âge de 31 ans du sida.

À New York, et plus particulièrement dans l'East Village, Keith Haring découvre la foisonnante culture alternative des années 1980 qui, hors des galeries et des musées, développe son expression sur de nouveaux territoires : rues, métros, entrepôts, etc. Il rencontre des artistes de la vie underground new-yorkaise tels Kenny Scharf et Jean-Michel Basquiat, avec qui il devient ami, et organise ou participe à des expositions et des performances au Club 57, qui devient le lieu fétiche de l'élite avant-gardiste. C'est à cet endroit que le Bébé rayonnant, un des pictogrammes les plus connus de l'artiste, fut créé.

Inspiré par le graffiti, tenant du Bad Painting, et soucieux de toucher un large public, Keith Haring commence à dessiner à la craie blanche sur des panneaux publicitaires noirs du métro de New York. Il grave également des dalles de grès des trottoirs dans l'East Village (elles sont toujours visibles). Un photographe, Tseng Kwong Chi, le photographie en permanence, même quand la police l'arrête. Il exécute ainsi plusieurs milliers de dessins, aux lignes énergiques et rythmées.

La griffe Haring

Ses peintures font partie du mouvement général de l'art contemporain, et pas seulement de la stricte figuration libre. La « griffe Haring », c'est la répétition infinie de formes synthétiques soulignées de noir avec des couleurs vives, éclairantes, sur différents supports. C'est un récit permanent où l'on retrouve des bébés à quatre pattes, des dauphins, des postes de télévision, des chiens qui jappent, des serpents, des anges, des danseurs, des silhouettes androgynes, des soucoupes volantes, des pyramides ou des réveils en marche, mais aussi la sexualité et la pulsion de mort.

Keith Haring fut notamment l'un des disciples d'Andy Warhol, et se revendiquait d'une filiation impliquant tout aussi bien Madonna que le romancier William Burroughs. À partir de 1988, et la découverte de sa maladie - il est infecté par le virus du Sida - son art sera mis au service de la lutte contre la maladie. Certaines de ses toiles sont visibles au MOMA de New-York.

Et c'est avec ces bonshommes typiques de son style que Keith Haring est présenté, reproduisant le nom du moteur Google.



Commenter cet article