Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grande Ecole

Publié le par Lady Chester

grande-ecole.jpgSynopsis : Paul intègre une grande école et décide de vivre avec un colocataire sur le campus. Dès l'emménagement, Louis-Arnault, le colocataire, exerce son charisme sur Paul, ce qui rend jalouse Agnès, la petite amie de ce dernier, déjà déçue de ne pas pouvoir vivre en couple avec lui. Une compétition se crée au sein du couple pour savoir lequel charmera Louis en premier. Dans le même temps, Paul rencontre sur un chantier d'entretien du campus, Mécir, un ouvrier.

 

Grande école ou le pétard mouillé du cinéma français, est un film sorti en 2004 que je ne conseille à personne de regarder.


Le synopsis a pourtant bien l’air sympathique : de jeunes gens lobotomisées par l’esprit élitiste et se prenant pour les futurs dirigeant de notre pays (beurk) s’ennuient dans leur vie de gosses de riches et trouvent comme lubie de jouer avec les sentiments des autres. Pauvre patrie, regarde la vie massacrée par tes enfants et pleure les valeurs de ta nation totalement dépecées.


Est-ce que c’est cela la réussite d’aujourd’hui : sortir d’une grande école ? Avoir des certitudes professionnelles ?  Bravo à ce fumet de réussite sociale !


Le réalisateur de Grande école, Robert Salis, aurait mieux fait de s’abstenir de mettre sur grand écran cette adaptation de la pièce de théatre de Jean-Marie Besset car l’ennui nous emporte du début à la fin du film malgré une bande-annonce très provocatrice.


Tout ceci semblait alléchant et pourtant le meilleur du film est dans cette courte bande-annonce. Bien triste.


Robert Salis défend son film en filmant les méandres et détours du désir chez un groupe de jeunes gens. Salis s'attarde longuement sur les corps nus dans un style érotique soft qui rappelle les téléfilms de M6. Pour mettre en scène du désir, il faudrait savoir ce que c’est car filmer des jeunes gens copulant ne fait pas le moine. Sans compter la lourdeur des dialogues, on n’y adhère pas d’un iota. Les jeunes d’aujourd’hui ne parlent pas entre eux de façon romancée, littéraire !

Je ne m’attarderai pas sur le jeu des comédiens, très mauvais dans ce film, sauf Alice Taglioni qui s’en sort légèrement.

De plus, le film sent mauvais le surplus de clichés avec énormément de clichés.

Grande école ressemble à une version trash d'une sitcom AB productions.


 

Commenter cet article

Julien Petitjean 27/10/2011 08:45



Non pas encore.... T'as le DVD ?



Lady Chester 02/11/2011 11:52



Non, je l'ai regardé sur mon abonnement Orange.



Petitjean 19/10/2011 11:04



Paradoxalement, tu m'as donné envie de voir ce film, par curiosité...



Lady Chester 26/10/2011 22:14



Alors tu l'as vu ?