Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Apocalipstick de Charlotte Marin

Publié le par Lady Chester

apocalipstick.jpgRésumé d'Apocalipstick : Charlotte se réveille seule et menot­tée au lit de son amant, le célè­bre réa­li­sa­teur Richard Bouvier. Pour éviter de pren­dre le petit déjeu­ner avec l’épouse en titre, elle se déta­che, saute dans la rue et s’engouf­fre nue dans la voi­ture d’un inconnu. Elle lui pique sa veste et détale… sans se douter que, cinq heures plus tard, ils se retrou­ve­ront face à face, à chan­ter en chœur dans une ker­messe d’école. Les pre­miè­res notes d’une nou­velle his­toire d’amour ?

 

Qui est cette blonde entortillée dans un drap qui s’apprête à s’enfuir par la fenêtre ? Le ton est lancé par la pochette du livre. L'auteure du livre, Charlotte Marin, décrit une héroïne à son image totalement délurée et surtout totalement à coté de la plaque sur ces 192 pages romancées.

Comédienne, chanteuse, c’est en développant son one woman chant sur scène que Charlotte Marin a rencontré Charlotte Malère, son double déjanté. Elle a fait un tabac en première partie de la tournée de Bénabar avec ses chansons qui mettent en scène le même personnage que celui de ce roman.

Apocalipistick se lit comme on regarde une comédie romantique de Katherine Heigl ( pour info, Charlotte Marin est la doublure voix française de l'actrice américaine sur ses films et séries, si si le monde nous joue des tours...) c'est-à-dire rapidement entre deux courses à faire. On ne vous demande pas de réfléchir, ni de vous projeter, seulement de suivre un quotidien pas comme les autres d'une fille pas comme les autres, même si on tente de vous faire croire le contraire. Les galères du personnage ne sont pas dans la normalité, on ne sort pas avec un réalisateur et un paparazzi playboy a un coup de foudre en même temps pour vous à chaque coin de rue.

Ce livre nous fait croire encore que malgré les déboires amoureux de la trentenaire, le prince charmant surgit de nulle part et la sauve de propres démons.

Oui on peut lire ce livre pour se détendre entre deux stations de métro, une pause déjeuner ou sur le trône histoire de sourire un petit peu mais c'est comme une comédie romantique américaine, une fois l'histoire finie, on passe aussitôt à autre chose.

Bonne lecture !

Commenter cet article