Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Spécial dédicace aux chefs

Publié le par Chestady

Dicton chinois :

"La hiérarchie d'une entreprise, c'est comme un arbre plein de singes, tous sur des branches différentes à des niveaux différents.
Certains des singes montent, d'autres descendent.
Les singes d'en haut regardent les singes d'en bas et voient un arbre avec plein de visages souriants.
Les singes d'en bas regardent en haut et ne voient rien d'autre que des trous du cul."

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>


QUI DEVAIT ÊTRE LE CHEF ?

Quand le corps humain fut créé, toutes les parties voulaient en être le Chef.

> Le cerveau disait : puisque je commande tout et que je pense pour tout le monde, je devrais être le Chef !
> Les pieds disaient : puisque nous transportons le corps là où il le désire et lui permettons ainsi de faire ce que veut le cerveau, nous devrions être le Chef !
> Les mains disaient : puisque nous faisons tout le travail et gagnons de l'argent pour entretenir tout le corps, nous devrions être le Chef !
> Et ainsi de suite pour le coeur, les yeux, les oreilles et les poumons.
> Enfin, le trou du cul se fit entendre et demanda à être élu Chef. Les autres parties du corps éclatèrent de rire à l'idée qu'un trou du cul puisse être le chef.
> Le trou du cul se mit en colère, se referma sur lui même et refusa de fonctionner. Bientôt le cerveau devint fiévreux, les yeux se croisèrent et devinrent vitreux, les pieds trop faibles pour marcher, les mains pendaient sans force, le coeur et les poumons luttèrent pour survivre.
> Alors tous supplièrent le cerveau de se laisser fléchir et de permettre au trou du cul d'être le Chef.
> Ainsi fut fait. Toutes les autres parties du corps faisaient le travail, tandis que le trou du cul dirigeait tout le monde et s'occupait principalement de la merde comme tout chef digne de ce titre.

MORALITÉ

Il n'est nullement nécessaire d'être un cerveau pour devenir chef, un trou du cul fait largement l'affaire !

Commenter cet article