Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hadopi 3 le retour

Publié le par Lady Chester

Alors que le projet de loi Hadopi 2 contre le téléchargement illégal sur Internet doit être soumis aux députés à la mi-septembre, le ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, a lancé ce jeudi une mission sur l'amélioration de l'offre légale de musiques et de films et sur la rémunération des artistes.Si le projet de loi Hadopi s'inspirait d'une mission confiée à Denis Olivennes, alors PDG de la FNAC (Groupe PPR, une multinationale quoi), le ministre a choisi de confier la réflexion sur l'offre légale au président-directeur d'un label de musique indépendant, Patrick Zelnik. Ce dernier dirige Naïve (faux label indépendant qui produit de la musique pour bobos), label qui édite entre autres Muse et Carla Bruni. Il est également le président du syndicat européen de labels indépendants Impala. M. Zelnik sera accompagné de l'ancien ministre de la culture Jacques Toubon et de Guillaume Cerutti, le président de Sotheby's France.

"Ce n'est pas Hadopi 3. Ce sont des mesures d'accompagnement pour faire comprendre que l'objectif du gouvernement est à la fois de servir les internautes, de protéger les droits d'auteur et d'apporter une régulation dans un marché actuellement totalement anarchique," a précisé Frédéric Mitterrand. Certains adversaires du projet Hadopi lui reprochent de se concentrer sur le volet répressif, sans mettre l'accent sur l'amélioration de l'offre légale. Depuis les accords de l'Elysée, en 2007, certains points ont évolué, comme la diminution des verrous anticopie et la sortie plus rapide des œuvres en vidéo à la demande et en DVD, mais cela reste insuffisant pour le ministère et les associations de consommateurs.

Une liste de "propositions brèves destinées à être traduites très rapidement en mesures concrètes" doit être remise en novembre. Le dispositif sera "assez sophistiqué et, en même temps, ces mesures pourront tenir sur deux pages", promet M. Zelnik, qui avait soutenu le projet de loi Hadopi.

Source : le Monde

Quand-est ce qu'ils comprendront que cette loi ne sert à rien, qu'elle se fera expédier par la Cour Européenne car elle est antitraité européen, qu'elle coute du pognon au citoyen, que ça ne relancera jamais l'industrie du disque qui est bel et bien mort (fallait y penser début 2000 au lieu de continuer à vous engraisser comme des gorets jusqu'à ce que ça implose), qu'avec un simple logiciel de proxy adieu Hadopi, que les Tribunaux de grande instance sont déjà assez engorgés et qu'ils n'auront jamais le temps de se pencher sur la question sauf pour faire des exemples devant citoyen ?

A bon entendeur...

Commenter cet article