Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Melissa Laveaux

Publié le par Lady Chester

Métissée la musique de Mélissa Laveaux ? Sans doute, comment pourrait-il en être autrement ?

Grande fan de
folk indépendant canadien (Joni Mitchell, Feist), elle s'interesse au trip hop britannique (Martina Topley-Bird), la musique brésilienne alternative (Adriana Calcanhotto, Os Mutantes), les stars du hip hop et de la nu-soul (Erikah Badu, Common, The Roots, The Fugees…), les grandes voix de la tradition afro-américaine (Billie Holiday, Nina Simone, Aretha Franklin) et les étoiles lointaines de la World Music (Rokia Traoré, Lhasa…).

Brassant toutes ces influences, cette jeune canadienne travaille en autodidacte sur sa guitare. Elle trouve très tôt son style, très rythmique, et se met à écrire ses premiers textes, composer ses premières chansons.

Parallèlement elle rencontre un jeune percussionniste, Rob Reid, qui l’encourage à persévérer. Tous les deux ensuite prennent la route et sillonne le Canada pour jouer dans les clubs. A 21 ans, elle autoproduit un album qu’elle diffuse sur myspace. Début 2007, le label No Format! la rencontre à Montréal et la prend aussitôt sous contrat. Elle enregistre dans la foulée son véritable premier album, “Camphor & Copper”, construit sur les fondations de l’album autoproduit deux ans auparavant.

Exceptées deux reprises réinventées (« Needle in the hay » d’Elliott Smith et « I Wanna be Evil » d’Eartha Kitt), le répertoire de cet album est composé de titres sophistiqués, poétiques et énergiques à la fois.
 
Nul doute qu’avec un tel album, cette jeune canadienne d’origine haïtienne de 23 ans, fait une entrée fracassante dans le petit cercle des auteurs compositeurs interprètes à suivre de très près !


Commenter cet article