Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Livre : Petite histoire de la photo Volume 1

Publié le par Lady Chester

Hans-Michael Koetzle
Photo Icons
Petite histoire de la photo Volume 1


Une vingtaine de photographes, plusieurs pages et illustrations pour chacun. Chaque petit chapitre se focalise sur une image et l'impact qu'elle a eu. De superbes photos en noir & blanc. Un format pratique à transporter et consulter.
"Une analyse minutieuse par un historien érudit. Chaque cliché est accompagné d'un commentaire passionnant." - Le Monde

L’histoire de la photographie démarre avec la première image fixée de Joseph Nicéphore Niepce : Le Point de vue pris d’une fenêtre du Gras (1826).
Cet inventeur de Chalon-sur-Saône, associe les procédures de camera obscura, de stenopé et d’alchimie pour fixer des images (de qualité moyenne) sur des plaques d'étain recouvertes de bitume de Judée, sorte de goudron naturel qui possède la propriété de durcir à la lumière (1826 ou 1827) : la première photographie représente une aile de sa propriété à Saint-Loup-de-Varennes (Saône-et-Loire). Si on regarde bien cette image, on remarque son éclairage particulier. En effet, la pose a duré plusieurs heures. Le soleil a éclairé le mur de droite puis celui de gauche plus tard dans la journée.


Nicéphore meurt en 1833 et Louis Jacques Mandé Daguerre poursuit l'amélioration du procédé. En découvrant le principe du développement de l'image latente, Daguerre trouve le moyen de raccourcir le temps de pose à quelques dizaines de minutes. En 1839, Il promeut son invention auprès du savant et député François Arago, qui lui accorde son soutien.
Ainsi, la date officielle de l'invention de la photographie est 1839, date à laquelle Arago présente à l'Académie des sciences l'« invention » de Daguerre, le daguerréotype, qui est en fait une amélioration de celle de Niépce. Grâce au daguerréotype, on obtient des images après « seulement » une demi-heure de pose (lorsque le ciel est parfaitement dégagé). Cette lenteur pose quelques problèmes : les rues de Paris, même à une heure d'affluence apparaissent totalement vides. Mais qu'importe, la photographie était inventée !
Au printemps 1838, Daguerre braque l’objectif de sa chambre noire, qu’ont construite les opticiens parisiens Charles et Vincent Chevalier, sur le boulevard du Temple. Les objets en mouvement ne laissent aucune empreinte exception faite d’une personne qui fait cirer ses bottes.


Un livre intemporel pour tous ! Je l'ai dans ma bibliothèque et je ne m'en lasse pas !

Commenter cet article

Lisa 22/07/2008 21:33

Superbe livre pour les passionnés. J'adore.